Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Abattage à la ferme : un projet à l’étude en Loire-Atlantique et Vendée

Abattage à la ferme : un projet à l’étude en Loire-Atlantique et Vendée

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Caisson mobile pour saignée de l’animal à la ferme et transport vers l’unité fixe utilisé en Allemagne.

L’association pour l’abattage des animaux sur leur lieu de vie (AALVie) » travaille sur un projet d’abattage à la ferme inspiré de l’expérience allemande.

La réflexion a été engagée en 2016 par un collectif de producteurs de Loire-Atlantique et de Vendée. Après étude des différentes solutions existantes en Europe, ils ont finalement choisi de travailler sur un système permettant une gestion des opérations sur 2 lieux distincts :

  • L’étourdissement et la saignée de l’animal sont effectués à la ferme par un opérateur de l’abattoir, après inspection sanitaire ante mortem réalisé par le vétérinaire de terrain
  • L’animal mort est ensuite transporté vers un bâtiment fixe où la suite des opérations est réalisée (habillage, éviscération, contrôle sanitaire post mortem par un vétérinaire officiel, ressuyage…). Le temps de transport entre la ferme et cette unité fixe ne doit pas excéder 1h pour des raisons sanitaires. Compte tenu de cette contrainte, les réflexions sont conduites sur 2 territoires : 1 en Sud-Loire (secteur de Machecoul) et un en Nord-Loire (secteur de Plessé).

Désormais, l’Association pour l’abattage des animaux sur leur lieu de vie (AALVie) a été créée pour poursuivre le travail autour de ce projet dans un cadre élargi*. En effet, tous les producteurs sont concernés : bio comme conventionnels, circuits courts mais aussi filière longue, l’outil pouvant également servir pour l’abattage d’urgence.

Le projet concerne pour l’instant les bovins et veaux. Des réflexions sont engagées pour traiter à terme d’autres espèces (porcs, ovins, caprins).

Pour en savoir plus sur l’organisation pressentie, les équipements nécessaires à la ferme, télécharger le document de présentation.

Vous êtes intéressés ?

*Tous les syndicats agricoles adhérent.

L'actu des pros