Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > COVID-19 | Moduler sa production laitière en avril : comment et avec quel dispositif d’aide ?

COVID-19 | Moduler sa production laitière en avril : comment et avec quel dispositif d’aide ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le secteur laitier est affecté par les mesures sanitaires prises dans le cadre de la lutte contre le COVID-19.

Les marchés des ingrédients laitiers avaient déjà enregistré, en février 2020, une baisse des cours et un ralentissement de l’export, notamment en raison de la pénurie de conteneurs en Europe restés à quai dans les ports chinois. En mars 2020, la fermeture des lieux de restauration collective et commerciale et l’exceptionnelle hausse de demande en grandes et moyennes surfaces (GMS) obligent les entreprises à adapter les lignes de production et canaux de commercialisation.

Le caractère inédit de la situation laisse peu de visibilité aux industriels du secteur, confrontés en parallèle à des difficultés d’organisation logistique et de main-d’œuvre. Dans ce contexte tendu et en plein pic de production laitière annuel, le CNIEL appelle à la mobilisation de tous les acteurs de la filière pour maintenir son équilibre, et souhaite déployer des mesures interprofessionnelles permettant le lissage de la production laitière. 

Lire la note du CNIEL "Leviers techniques pour réduire la production des vaches laitières"

Consulter le tableau de synthèse de simulation d’impact des différentes solutions en cas de baisse de lait produit

Calculer un budget partiel en fonction du levier envisagé

Exemple d’un élevage :

  • 600 000 Litres de lait livré / an, vêlages étalés, prévision de livraison en avril : 50 000 L
  • 72 VL à 27 L/j de moyenne
  • 8 300 L livrés par VL
  • TB laiterie : 43 g/L
  • TP laiterie : 33 g/L

Pour entrer dans le dispositif, il faut envisager une réduction des livraisons de 1 000 à 2 500 L. Pour plus de détails contacter vos conseillers à la Chambre d’agriculture Pays de la Loire.


Contact

Agriculteurs des Pays de la Loire, nos conseillers restent mobilisés pour vous répondre :

L'actu des pros