Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Futurs cédants : qui seront vos repreneurs ?

Les perspectives de la transmission des entreprises agricoles ont évolué. Historiquement familiales, celles-ci se diversifient et évoluent vers des reprises d’exploitations par des tiers, avec des futurs installés dont les profils changent également.

Alors que les projections concernant les cessations d’activité indiquent une augmentation des départs annuels pour les années 2018-2026, il sera d’autant plus nécessaire de connaitre les profils et projets des futurs repreneurs pour transmettre son exploitation.

Des profils de porteurs de projet variés

1859 porteurs de projets ont été reçus par les conseillers du Point accueil installation (PAI) en 2017, soit une progression de 22 % en comparaison à 2016. Derrière ce chiffre, une grande diversité des profils : 58 % de ces porteurs de projet sont d’origine non agricole. Preuve, s’il en fallait, de l’attractivité de la profession agricole en Pays de la Loire. On constate également un nombre important de porteurs de projet en reconversion professionnelle : 37 % d’entre eux ne possèdent aucun diplôme agricole. Sur l’ensemble de ces futurs chefs d’exploitation, 39 % ne connaissent pas, à ce stade, l’exploitation de leur installation.

Et des projets qui évoluent

Si ces porteurs de projets ne connaissent pas tous leur futur site d’installation, ils ont très majoritairement une idée précise des productions et modes de production et de commercialisation qu’ils souhaitent mettre en place. Premier constat, une forte diversité dans les productions envisagées : 20 % des projets sont orientés vers le maraîchage, 19 % en bovins lait, 9 % en bovins viande… toutes les productions sont représentées.

De même 49 % des projets intègre une commercialisation en circuits courts et 39 % une production en Agriculture biologique. Ainsi, les porteurs de projet en recherche de site d’installation seront autant attirés par un "potentiel à adapter" que par une exploitation clé en main. 

Pour en savoir plus, consulter l’observatoire de l’Installation Transmission données 2017.