Mise à jour : 18/08/2022

 Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > MAEC 2023 : la stratégie se dessine en Pays de la Loire

MAEC 2023 : la stratégie se dessine en Pays de la Loire

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une nouvelle gouvernance, des nouvelles mesures, l’enjeu de l'eau au cœur des dispositifs... les travaux de paramétrage des cahiers des charges ont débuté sur de nombreux territoires, les discussions se poursuivent.

Une nouvelle gouvernance se met en place

Le premier janvier 2023, la réforme de la PAC entrera en vigueur. Les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC), aide du second pilier, repasseront sous gestion de l’Etat par l’intermédiaire de la DRAAF. La Région, à travers son Conseil, conserve l’autorité sur les mesures non surfaciques : apiculture, protection des races menacées et mesure forfaitaire de transition.

Le 7 juillet 2022, les instances régionales ont proposé un cadre de travail ligérien pour ces nouvelles mesures, décliné du cadre national.

La reconquête de la qualité de l’eau au cœur des discussions

Si le dispositif s’inscrit dans la continuité de la programmation 15-22, les autorités de gestion souhaitent mettre l’accent sur l’enjeu "eau" et poursuivre la dynamique engagée depuis 2020 : révision de la zone d’action prioritaire, nouvelles mesures à destination des arboriculteurs et des viticulteurs, mesure forfaitaire de transition axée sur les stratégies de réduction des IFT.

La stratégie régionale réaffirme pourtant les deux axes de déploiement des MAEC en Pays de la Loire : qualité de la ressource en eau et maintien de l’élevage extensif et des prairies. C’est pourquoi la profession demande l’ouverture de mesures, telles que la mesure "bien-être animal et autonomie fourragère" ou "entretien durable des infrastructures agroécologiques" sur les deux zones d’action afin de ne pas opposer ces enjeux convergents.

Une programmation sous le signe de la sobriété ?

L’enveloppe financière dédiée aux MAEC est affichée comme constante au niveau national. Cependant, la diversification du dispositif et l’ouverture à de nouveaux enjeux, bénéficiant de crédits pré-fléchés, induit une baisse significative du budget alloué aux mesures surfaciques. 

L’enveloppe Pays de la Loire n’a pas encore été annoncée, mais sera moindre que par le passé avec des besoins toujours plus importants dans un contexte de mutation agricole et d’adaptation aux changements climatiques. 

Des mécanismes de régulation financière et de priorisation des engagements sont donc à envisager, mais ne doivent pas empêcher la mobilisation de l’ensemble des acteurs régionaux pour la recherche de financements complémentaires.

Les travaux de paramétrage des cahiers des charges ont débutés sur de nombreux territoires. Les discussions se poursuivront à l’automne afin de déposer les projets fin octobre. Les exploitants concernés par des MAEC recevront courant décembre un courrier d’invitation aux réunions d’information qui se tiendront début 2023.

Localiser

En Pays de la Loire


L'actu des pros