Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Pâturage : hygiène de traite adaptée, trayons en bonne santé !

Pâturage : hygiène de traite adaptée, trayons en bonne santé !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La conduite des vaches laitières alterne entre des périodes de stabulation et de pâturage. Au-delà des indispensables transitions alimentaires, il faut veiller à adapter la technique d’hygiène à la traite. C’est la situation "qualité du lait" en période de stabulation et la modification des facteurs de risques liés au pâturage qui doivent guider ces adaptations.

Si la situation cellulaire est très bien maitrisée en hiver, on surveille particulièrement les facteurs de risques liés au pâturage.

  • Les conditions (trajets boueux, vent, gel, excès d’humidité) entrainent la dégradation de la propreté et de la santé des trayons. En conséquence, on assure un nettoyage méticuleux des trayons mais surtout on privilégie un produit post trempage à effet cosmétique pour conserver la souplesse et l’intégrité de la peau des trayons.
  • Les bouses sont souvent plus molles, d’où la nécessité de nettoyer attentivement les trayons afin de ne pas y laisser de souillures. En cas de bouses sur les quais, ceux-ci sont maintenus  propres. 
  • Examen des zones de couchages au pré : par fortes chaleurs les animaux se regroupent dans des endroits ombragés souvent humides et recouverts de nombreuses bouses. En découle des mammites d’environnement qui sont à prévenir par l’application d’un produit à effet barrière en post trempage.
  • Pour la détection rapide de ces infections, l’examen des 1ers jets dans un bol à fond noir reste une priorité. Ces risques estivaux sont parfois plus élevés qu’en période hivernale.
  • Par températures estivales, les insectes prolifèrent et deviennent vecteur de germes de mammites. L’application d’un produit de post trempage à effet insectifuge est à envisager. Si l’ensoleillement est très important, on surveille les signes de photosensibilisation (rougeur, desquamation) afin d’adapter les produits de trempage.
  • Enfin, ne pas relâcher les mesures de gestion de la qualité du lait se révélant efficaces en hiver, comme : les 1ers jets, préparation minutieuse des trayons, désinfection des griffes en respectant les préconisations de concentration et temps de contact et enfin post trempage.

Pour résumer, la technique de traite doit souvent être réadaptée avec la mise au pâturage des animaux. Ce n’est pas parce que les laitières sont dehors qu’il n’y a plus de facteurs de risques de dégradation de la qualité du lait.

Localiser

Pays de la Loire


L'actu des pros