Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Préparer la transmission de son exploitation agricole : se poser les bonnes questions

Préparer la transmission de son exploitation agricole : se poser les bonnes questions

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Vous pensez à transmettre votre exploitation ? Afin d'aborder sereinement cette étape, il est nécessaire de l'anticiper en se posant les bonnes questions. Suivez le guide !

A quel moment transmettre son exploitation ?

Identifiez d’abord les raisons qui vous font réfléchir à la cession de votre exploitation (âge, situation de l’entreprise, sollicitation d’un repreneur…). Afin de confirmer votre décision et d’organiser la  préparation,  parlez-en au préalable avec un conseiller et sollicitez le Point accueil transmission proposé par les Chambres d’agriculture. Vous pourrez alors bâtir une stratégie de transmission incluant la construction de votre offre et la communication nécessaire et progressive vers l’extérieur.

Quels sont les différents types de transmission ?

Selon que vous envisagiez une transmission familiale, ou hors cadre familial la préparation et les démarches ne sont pas les mêmes. Toutefois c’est à vous de réfléchir à votre date de départ, vos conditions de sortie, vos souhaits d’engagement sur une période de transition et bien évidemment, votre "nouvelle" situation (à voir avec la MSA en cas de retraite) et votre "nouvelle" vie après la cession. 

Dans le cadre familial, vous pourrez vous appuyer sur des cessions de baux pour maintenir l’unité transmise et sur des possibilités de transmission telles que l’avance sur héritage…

Hors cadre familial, vous devrez composer avec les autres propriétaires pour la transmission, rechercher, trouver et choisir le repreneur. 

Comment trouver un repreneur ?

Les conseillers Installation-Transmission de la Chambre d’agriculture Pays de la Loire vous informent sur les démarches à suivre, sur les aides et peuvent vous inscrire au Répertoire départ-Installation (RDI). Les offres d’exploitation inscrites au RDI sont portées à la connaissance de porteurs de projet susceptibles d’être intéressés et permettant ainsi des mises en relation. Vous pouvez également participez aux évènements "transmission" de votre territoire (réunion d’informations, apéro dating, farm dating, forums…).

La DICAA, à quoi ça sert ?

La déclaration d’intention de cessation agricole d’activité (DICAA) vous est envoyée par la MSA quelques années avant votre date prévisionnelle de retraite. Pour avoir une dérogation de poursuite d’activité tout en bénéficiant de la retraite, il vous suffit de retourner la DICAA à la Chambre d’agriculture 3 ans avant la date prévue de votre cessation d’activité.

La DICAA vous permet de déclarer sans engagement : votre intention de cesser votre activité, les caractéristiques de votre exploitation, les modalités de votre transmission si vous les connaissez. La Chambre d’agriculture est susceptible de vous proposer un accompagnement personnalisé si vous cherchez un repreneur. 

Comment estimer la valeur de votre exploitation ?

Il n’existe pas de valeur fixe d’une entreprise agricole comme un argus des voitures d’occasion. C’est pourquoi, il est important de faire différentes démarches d’approche de cette valeur. Différentes méthodes sont utilisées telles que :

  • La valeur patrimoniale qui recense tous les éléments à céder et qui les estime un par un ;
  • La valeur économique qui tient compte des résultats et du potentiel de l’exploitation.

Vous devrez, à partir de ces éléments, faire une offre à négocier avec les repreneurs. Sachez que le contexte économique, l’avenir des systèmes d’exploitations et de commercialisation vont influencer le prix et l’attrait de votre offre.

Comment limiter la fiscalité liée à la cession ?

Effectuer un prévisionnel fiscal et social peut s’avérer nécessaire dans votre préparation à l’arrêt de l’activité professionnelle car les incidences peuvent être particulièrement lourdes et peuvent souvent s’anticiper. Des conseillers spécialisés vous appuieront lors de cette démarche.

Pour plus d’informations, contactez votre Point accueil-transmission 3 à 4 ans avant la date de cession prévisionnelle.


Témoignage d'installation après un BTS Agricole par apprentissage -1 min 58 s