Mise à jour : 30/06/2022

 Vous êtes ici : Accueil > Etre agriculteur > Aller vers l'agro-écologie > Principes de l'agro-écologie > Infrastructures agro-écologiques

Infrastructures agro-écologiques

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Qu’est-ce qu’une Infrastructure agro-écologique (IAE) ?

Les IAE sont présentes partout dans nos paysages agricoles. Elles correspondent aux « […] habitat[s] d’un agroécosystème dans ou autour duquel se développe[nt] une végétation spontanée essentiellement composée d’espèces bisannuelles, pluriannuelles ou pérennes, ou un couvert semé dit « de service » et intentionnellement non récolté ».

Source : Jean-Pierre Sarthou. 2016. Infrastructure agroécologique : Définition - Dictionnaire d'Agroecologie

Une IAE est un « habitat semi-naturel » pour le scientifique et se rapproche de terminologies d’ordre réglementaires comme « éléments fixes du paysage » ou « surfaces d’intérêt écologique (SIE) » sans en être un équivalent.

Dans les systèmes agricoles de production, les infrastructures agro écologiques (IAE) correspondent principalement aux haies, bosquets, arbres isolés ou alignés, bandes tampons, prairies gérées de manière extensive, murets, banquettes, mares, vergers de haute tige et de tous les milieux et surfaces qui ne reçoivent aucun apport d’engrais et de pesticides.

Leurs rôles

Associées aux bonnes pratiques culturales et à la préservation des espaces naturels existants et fonctionnels, les IAE présentent de nombreux intérêts :

  • elles limitent l’apparition des phénomènes d’érosion et participent donc à la protection des sols ;
  • elles réduisent les transferts de contaminants (nitrates, pesticides, …) vers le réseau hydrographique et contribuent donc à la préservation de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques ;
  • elles constituent des biotopes favorables à de nombreuses espèces et participent au maintien et à la restauration des continuités écologiques ;
  • elles jouent, dans le système de production, un rôle essentiel sur le plan agronomique, fonctionnel, ou encore aux plans énergétique et de la qualité des paysages.

Une boîte à outils au service des collectivités

Les collectivités en charge de la protection de la ressource en eau ont confié à la Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire le portage d’une action sur les IAE. Cette action s’inscrit dans le cadre du projet LIFE REVERS’EAU, projet visant la mise en place d’actions pour améliorer la qualité de l’eau en Pays de la Loire. La Chambre a ainsi pu bénéficier de financements de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, de la Région Pays de la Loire et de la Commission Européenne dans le cadre du projet LIFE REVERS’EAU.

La boîte à outils IAE

La Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a contribué à la création et à la diffusion de la boite à outils IAE à destination des collectivités. Cette boite à outils apporte les éléments de connaissances sur les IAE nécessaires sur les plans technique, réglementaire, juridique, économique et sociologique. Elle doit permettre de faciliter la mise en œuvre des IAE en guidant les porteurs de projet  grâce à la portée à connaissance des points d’attention nécessaires pour assurer la mise en place, l’entretien et la pérennité d’une IAE.

Cette boite à outils comprend :

Une fiche introductive.

6 fiches présentant :

La haie

La fascine

Les dispositifs enherbés

La mare

Le fossé et la noue

Les zones tampons humides artificielles

Ces fiches intègrent des informations sur le positionnement de l’IAE sur le versant, ses caractéristiques techniques, ses modalités de mise en place et d’entretien, des points réglementaires et financiers.

4 fiches présentant :

L'obligation réelle environnementale

La propriété foncière

Les aides financières

L'acceptation des IAE

5 tableaux de synthèse des connaissances sur les IAE :

Modes de transferts des polluants

Efficacité des IAE sur la limitation des transferts

Réglementation

Outils juridiques

Outils financiers

8 fiches retours d’expérience :

Création de ZTHA et restauration d'une mare et d'un fossé dans l'aire d'alimentation d'un captage prioritaire

Ré-implantation d'une haie sur talus entre deux parcelles érosives

Plantation d’une haie bocagère sur talus le long d’un fossé

Création et restauration de mares dans une aire d'alimentation de captage prioritaire

Création de fascines dans un bassin versant érosif

Zones tampons humides  artificielles en sortie de drainage

Plantations de haies sur talus dans une zone de productions maraichères

Aménagement de mares et de haies en contexte viticole

4 vidéos

Les leviers pour limiter les transferts de polluants 

Les Infrastructures agro écologiques (IAE) au service de la qualité des eaux : limiter les transferts et l'érosion

Les Infrastructures agro écologiques existantes

Les conditions de réussite