Vous êtes ici : Accueil > Innovation-R&D > Agriculture biologique > Recherche & Développement > Arboriculture > Pommiers : étude du potentiel de conservation et de qualité des pommes conduites en agrobiologie

Pommiers : étude du potentiel de conservation et de qualité des pommes conduites en agrobiologie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Evaluer le potentiel de conservation des nouvelles variétés de pommes et définir les conditions de stockage adaptées

Les conditions de stockage mises à part, la période de maturité et le potentiel de conservation des variétés sont les deux facteurs permettant de différer la vente des fruits et d’étirer leur commercialisation. Il est donc essentiel de connaitre le potentiel de conservation de chaque variété ainsi que leurs qualités organoleptiques afin de diversifier sa gamme, aspect indispensable lorsqu’on se positionne sur une commercialisation en circuits courts.

L’objectif est donc d’évaluer le potentiel de conservation des nouvelles variétés et de définir les conditions de stockage adaptées. Il s’agit également de déterminer le degré de maturité des fruits à la récolte pour une conservation optimale. De même, l’analyse des qualités organoleptiques permet de définir le profil gustatif de chaque variété.


Principaux résultats

Les essais conduits sur Opal, variété sensible à l’apparition de désordres fongiques, montre qu’une récolte tardive accroit le pourcentage de fruits atteints de Gloeosporium en chambre froide. Dans une moindre proportion, les constatations sont les mêmes sur la variété Ariane avec en plus des symptômes de scald d’autant plus nombreux que la date de récolte est précoce. Un entreposage en atmosphère contrôlée ULO permet de réduire significativement ces phénomènes physiologiques.

Parmi les variétés implantées dans le verger biologique de La Morinière, les variétés Goldrush, Dalinette et Daliclass présentent un profil organoleptique intéressant avec de fortes teneurs en sucre et en acidité. Toutefois, ces qualités sont compensées par une sensibilité accrue au Gloeosporium, surtout pour Goldrush et Daliclass.

A contrario, les qualités organoleptiques de la variété SWING® Xeleven demeurent moyennes, mais elle dispose d’un potentiel de conservation très intéressant bien qu’il soit nécessaire de veiller aux désordres physiologiques telle la vitrescence.

Qui a participé à ce projet

Ce projet est piloté par La Morinière et financé par le Conseil régional des Pays de la Loire.

Période du projet :
Janvier 2011-Décembre 2016.

Contact

✉ La Morinière : Benjamin GANDUBERT

Station expérimentale La Morinière

Financeur