Vous êtes ici : Accueil > Innovation-R&D > Agronomie & Végétal > Evénements > Autonomie protéique et diversification - 2021

Autonomie protéique et diversification - 2021

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une journée de réflexion dédiée à l'autonomie protéique et à la diversification - Mardi 9 novembre 2021 à Chenillé-Changé

Comment la diversification des systèmes de culture peut contribuer à l’autonomie protéique en Pays de la Loire ? Quels sont les leviers existants ou à développer (techniques, organisationnels, économiques, réglementaires, politiques) pour lever les freins actuels ?

L’autonomie protéique de l’Europe est au cœur des débats sur l’avenir de l’agriculture. En Pays de la Loire, cette question prend un relief particulier compte tenu de place de l’élevage et de la forte dépendance aux importations. La question des sources d’approvisionnement (locales, nationales/européennes, hors Union Européenne) et de leur compétitivité relative est essentielle. Quelle est la capacité des systèmes de grande culture locaux à concurrencer les sources actuelles ? Quelle complémentarité/synergie avec les systèmes d’élevage et fourragers ? En quoi les pratiques de diversification, comme les associations de cultures, peuvent contribuer à accroître cette autonomie ?


Programme

Le GIS GC HP2E et DiverImpacts proposent aux acteurs de terrain (agriculteurs, conseillers, opérateurs économiques, chercheurs, enseignants) de venir en débattre le mardi 9 novembre 2021 au Domaine des Rues à Chenillé-Changé et à la ferme expérimentale de Thorigné.

Après un cadrage des enjeux agronomiques, nutritionnels et économiques, quatre ateliers feront le point sur les initiatives en Pays de Loire, partageront des solutions traitées dans d’autres régions et en Europe et permettront d’identifier les actions à entreprendre pour accroître l’autonomie protéique des exploitations agricoles :

  • Quel potentiel de substitution du soja importé par du soja local (région, Europe) ? ;
  • Quelle contribution des associations céréales-protéagineux à l’autonomie protéique ? ;
  • Quelles stratégies pour améliorer l’autonomie protéique des élevages par la production et la valorisation de fourrages ? ;
  • La coordination entre agriculteurs/éleveurs peut-elle faciliter l’autonomie protéique d’un territoire ?

Introduction

  • Quels sont les enjeux locaux ? Quelles stratégies pour y répondre ? Comment la diversification des cultures peut contribuer à ces enjeux ?
  • Introduction par les représentants des structures organisatrices (Denis LAIZÉ, Chambre d’agriculture Pays de la Loire - Samuel BRAULT, Terrena - Antoine MESSÉAN, GIS GC HP2E, DiverIMPACTS)
  • Objectifs et déroulement de la journée

Description des ateliers

Atelier 1 - Quel potentiel de substitution du soja importé par du soja local ? 

Atelier animé par Aline VANDEWALLE, Chambre d’agriculture Pays de la Loire

Plusieurs initiatives se développent en Pays de la Loire pour réduire la dépendance au soja importé dans les filières animales, très consommatrices en protéines. Cet atelier présentera un exemple de développement de filière soja dans la région Pays de la Loire. Quels enjeux techniques et organisationnels ? Plusieurs acteurs débattront entre eux et avec les participants des enjeux et des solutions à construire. L’atelier présentera également des résultats de travaux de recherche sur de nouvelles voies pour la conduite du soja dans des systèmes de culture diversifiés.

Atelier 2 - Comment, sur un territoire, les partenariats entre éleveurs et céréaliers peuvent favoriser la diversification des cultures et accroître l’autonomie fourragère et protéique des exploitations ?

Atelier animé par Emmanuel MEROT, Chambre d’agriculture Pays de la Loire

La recherche d'une autonomie protéique au sein des exploitations agricoles est de plus en plus forte dans un contexte d’une demande croissante de protéines non OGM. Pour répondre à ce besoin en protéines, certains éleveurs souhaitent se lancer eux-mêmes dans la culture de plantes à haute valeur protéique (soja, lupin, luzerne, etc.). Quand d’autres, qui n'ont ni le temps ni le savoir-faire technique, recherchent un partenariat avec des céréaliers qui maîtrisent déjà ces cultures. Cet atelier sera composé de deux témoignages sur les échanges et partenariats entre agriculteurs et éleveurs en France et en Belgique. 

  • Échanges entre agriculteurs de proximité. La Chambre d’agriculture Pays de la Loire anime un groupe d’agriculteurs vendéens qui travaille sur la diversification de leurs systèmes, basée sur les échanges entre agriculteurs de proximité - Jérémy BERTHOMIER, Chambre d’agriculture Pays de la Loire.
  • Cultures et couverts végétaux pâturés dans le cadre d’un partenariat novateur gagnant-gagnant entre éleveurs d'ovins et agriculteurs. Pour les éleveurs d'ovins, c'est une opportunité de soutenir le développement de la production ovine avec un nouveau fourrage de qualité. Pour les agriculteurs, cette pratique pourrait présenter de nombreux avantages, développer de nouvelles cultures, améliorer la fertilité des sols, réduire la pression exercée par les parasites, destruction non mécanique des couverts végétaux et une meilleure image des agriculteurs - Cyril REGIBEAU, conseiller Ovins et Caprins à la SoCoPro asbl (structure d’appui logistique aux agriculteurs) en Belgique.
Atelier 3 - Comment les associations protéagineux-céréale (récoltées en grain, triées) peuvent-elles contribuer à accroître l’autonomie en protéines ?

Les cultures de protéagineux sont souvent délicates à cultiver. Elles sont connues pour présenter une forte variabilité de rendement et être sensibles à différents facteurs. Elles sont notamment peu compétitives vis-à-vis des adventices. L’association d’un protéagineux à une céréale est une voix intéressante pour contourner les problèmes rencontrés en culture pure et offrir un rendement additionnel sur la parcelle. De nombreux travaux dans la région, ces dernières années, ont étudié diverses combinaisons d’espèces, leurs intérêts et leur conduite pour différents objectifs. Des projets européens sur cette thématique apportent aussi des nouvelles pistes pouvant enrichir de nouvelles initiatives régionales. Dans cet atelier, des duos gagnants seront présentés et discutés. Le tri des associations est souvent considéré comme un frein au développement de ces pratiques. Néanmoins, diverses initiatives existantes pour faciliter ce tri seront présentées dans cet atelier. De façon plus globale, la réussite de ces duos passe par différentes adaptations et innovations à plusieurs niveaux de la filière et une coordination des acteurs. Une démarche d’organisation d’une filière pour valoriser des associations pois-blé en Belgique sera présentée.

Atelier 4 - Quelles stratégies pour améliorer l’autonomie protéique des élevages par la production et la valorisation de fourrages ?

Atelier animé par Julien FORTIN et Bertrand DAVEAU, Ferme expérimentale de Thorigné

Cet atelier réalisera un focus sur les associations céréale-protéagineux à vocation fourragère. Du semis à la valorisation zootechnique, quelles sont les associations à privilégier, quelles sont leurs performances du champ à l’auge, quelles pratiques ? L’association, comme levier d’adaptation face aux évolutions climatiques, sera aussi discutée. Les multiples intérêts des associations seront ainsi discutés à l’échelle du système en s’appuyant sur des visuels à la Ferme expérimentale de Thorigné.

Déroulement de la journée

9 h-9 h 30

  • Accueil-Café au Domaine des Rues à Chenillé-Champteussé
  • Vérification du pass sanitaire à l’entrée.

9 h 30-10 h

  • Quels sont les enjeux locaux ? Quelles stratégies pour y répondre ? Comment la diversification des cultures peut contribuer à ces enjeux ?
  • Introduction par les représentants des structures organisatrices (Denis LAIZÉ, Chambre d’agriculture Pays de la Loire - Samuel BRAULT, Terrena – Antoine MESSÉAN, GIS GC HP2E, DiverIMPACTS)
  • Objectifs et déroulement de la journée

10 h

  • Démarrage des ateliers en sous-groupes au domaine des Rues (ateliers 1 et 2) et à la ferme expérimentale de Thorigné (ateliers 3 et 4) 
  • Les participants seront répartis en groupe (chacun aura le nom de son groupe sur son badge reçu à l’accueil en arrivant). Chaque participant reste dans son groupe (A, B, C ou D) toute la journée et participe aux quatre ateliers.
HorairesGroupe AGroupe BHorairesGroupe CGroupe D
10 h-11 hAtelier 1
Soja 
Atelier 2
Échanges entre agriculteurs
10 h-10 h 15Transport vers la ferme expérimentale de Thorigné
10 h 20-11 h 20Atelier 3
Associations protéagineux-céréale grains
Atelier 4
Production et valorisation de fourrages
11 h-12 hAtelier 2
Échanges entre agriculteurs
Atelier 1
Soja 
11 h 20-12 h 20Atelier 4
Production et valorisation de fourrages
Atelier 3
Associations protéagineux-céréale grains
12 h-12 h 30Discussions autour des posters12 h 20-12 h 30Retour vers le Domaine des Rues


12 h 30 - 13 h 45 

  • Buffet au domaine des Rues
HorairesGroupe AGroupe BHorairesGroupe CGroupe D
13 h 45-14 hTransport vers Thorigné13 h 45-14 h 45Atelier 1
Soja 
Atelier 2
Échanges entre agriculteurs
14 h-15 hAtelier 3 Associations protéagineux-céréale grainsAtelier 4
Production et valorisation de fourrages
15 h-16 hAtelier 4
Production et valorisation de fourrages
Atelier 3 Associations protéagineux-céréale grains14 h 45-15 h 45

Atelier 2
Échanges entre agriculteurs

Atelier 1Soja
16 h-16 h 15Retour vers le Domaine des Rues15 h 45-16 h 15Discussions autour des posters

 

16 h 15-17 h 30

  • Synthèse des ateliers au Domaine des Rues
  • Points marquants de la journée et perspectives - Jean Louis PEYRAUD (INRAE, Direction scientifique agriculture)

Votre contact

INFOS PRATIQUES

Journée de réflexion "Autonomie protéique et diversification"

Mardi 9 novembre 2021
A partir de 9 h

Domaine des Rues à Chenillé-Changé

Financeurs

Avec la contribution financière du projet DiverIMPACTS


Et avec la participation des partenaires du PEI Santé du Végétal