Vous êtes ici : Accueil > Innovation-R&D > Biodiversité > Recherche & Développement > Impact des plantes de service sur le contrôle des ravageurs de grandes cultures céréalières - Projet PlantServ

Impact des plantes de service sur le contrôle des ravageurs de grandes cultures céréalières - Projet PlantServ

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

PlantServ - Mesurer le rôle des plantes de service sur les ravageurs sur la production céréalière

Le Projet PlantServ vise à mieux comprendre comment l’augmentation de la biodiversité végétale aux abords des parcelles peut soutenir la lutte biologique par conservation et réduire les dégâts et pertes de rendement causés par la Jaunisse nanisante de l’orge. 

A l’automne, les pucerons peuvent coloniser les parcelles de céréales et, s’ils sont porteurs de virus, transmettre la Jaunisse nanisante de l’orge (JNO). Avec le retrait des insecticides néonicotinoïdes et une volonté croissante de diminuer le recours aux produits phytosanitaires, il semble primordial de se tourner vers l’étude de méthodes alternatives à la lutte chimique pour limiter la pression de pucerons. La lutte biologique par conservation peut constituer une méthode complémentaire voire alternative à l’utilisation d’intrants chimiques.

Cette méthode consiste à aménager aux abords des parcelles agricoles des conditions favorables à l’installation des ennemis naturels des pucerons déjà présents dans l’environnement afin de maintenir la population de pucerons sous le seuil de nuisibilité.


Problématique

Les couverts fleuris hivernaux permettent d’augmenter significativement le contrôle biologique des pucerons par les guêpes parasitoïdes et par les prédateurs du sol (araignées, carabes, staphylins) dans les parcelles de céréales (Projet FLEUR 2015-2018) mais le contrôle biologique permet-il de réduire les dégâts de JNO ?

Dans le projet PlantServ, nous étudions l’effet de ces couverts sur l’infestation par les pucerons et l’infection des parcelles par les virus de la JNO.

Des bandes fleuries ont été semées dans des parcelles directement adjacentes aux cultures de céréales et des observations et prélèvements sont réalisés afin de déterminer la faune auxiliaire présente, la présence de pucerons et leurs espèces ainsi que leur pouvoir virulifère.

Les suivis de ce projet sont menés conjointement en Bretagne et en Pays de la Loire (Vendée). Les dispositifs seront mis en place chaque automne dès 2019 et durant toute la durée du projet (fin en 2022). 

Qui participe à ce projet

Le projet PlantServ, financé dans le cadre du plan Ecophyto II (Appel à projet Protection durable des cultures sans néonicotinoïdes – Programme 2017), implique des partenaires issus d’équipes de recherche, des partenaires socio-économiques et des acteurs de développement agricole :

Période du projet :
2019-2022.

Votre contact