Réseaux d'ELEVAGES

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Des actions de recherche sur le terrain et grandeur nature pour les filières animales

L’élevage est une filière de production majeure en Pays de la Loire avec de nombreuses espèces. Son développement est accompagné et soutenu par les travaux de plusieurs réseaux d'expérimentation et de références, mis en oeuvre par la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire ou dans lesquels elle est impliquée.


INOSYS-Réseaux d'élevage, un réseau partenarial de production de référence en élevages herbivores

L'approche "système" est au cœur du conseil des Chambres d'agriculture. Seule une approche globale permet de bien comprendre le fonctionnement des systèmes. C’est la raison pour laquelle le réseau des Chambres d'agriculture a fait le choix de s’impliquer fortement dans INOSYS, un dispositif d’élaboration et de valorisation de références sur les systèmes d’exploitation agricole.

Le dispositif INOSYS-Réseaux d’élevage a pour vocation d’apporter une meilleure compréhension de l’élevage ruminant et de sa diversité, en s'intéressant aux systèmes les plus fréquemment rencontrés sur un territoire. Il produit de nombreuses références et des outils de diagnostic et de conseil sur les systèmes d'élevage d'herbivores, toutes espèces confondues et sur des thèmes qui couvrent les différents systèmes de production. Objectif : fournir aux éleveurs et à leurs conseillers des résultats applicables et transférables aux exploitations.

Un réseau national qui associe quelque 2 000 éleveurs et 250 ingénieurs

INOSYS-Réseaux d'Elevage est un réseau de compétences commun aux éleveurs, aux Chambres d’agriculture et à l’Institut de l’élevage, déployé sur l’ensemble du territoire français. Ce réseau qui associe près de 2 000 éleveurs et 250 ingénieurs depuis plus de 30 ans analyse le fonctionnement des exploitations d’élevage et diffuse largement sur le terrain des références et des outils de diagnostic et de conseil : ces derniers permettent de raisonner des projets d’installation, de simuler ou d’évaluer l’impact de politiques publiques, des changements réglementaires, des aléas climatiques ou de marchés... Ils facilitent aussi l’appropriation par les éleveurs de nouvelles problématiques comme l'agro-écologie, l’autonomie alimentaire, l’efficience des systèmes, etc.

A l’échelle des Pays de la Loire, près de 20 agents et 200 éleveurs sont impliqués dans le dispositif.

Aviculture : un observatoire grand Ouest et un réseau de 30 fermes pilotes

Depuis plus de 30 ans, les Chambres d’agriculture du grand Ouest ont mis en place des observatoires technico-économiques pour la plupart des espèces avicoles ; les références produites sont issues de l’analyse de données collectées auprès de plus de 400 aviculteurs répartis dans 5 régions du grand Ouest.

La recherche appliquée et le développement en aviculture s’appuie par ailleurs, dans les Pays de la Loire, sur un réseau de quelque 30 fermes pilotes, constitué d’élevages présentant des innovations ou particularités techniques comme :

  • des équipements relatifs à l'énergie : bâtiments basse consommation, systèmes de récupération de la chaleur de l'air, compost, panneaux photovoltaïques, chaudière biomasse
  • des systèmes de gestion des effluents avicoles : station de compostage, méthanisation, techniques d'enfouissement
  • de multiples types de sols : bétonnés, enrobés, mélange calcaire chaux/ciment
  • divers types de litières : miscanthus, bouchons de sciure, menues paille
  • l'utilisation de la lumière naturelle : au faitage, sur les longs pans en haut ou en bas.

D’autres techniques plus novatrices et en encore très peu développées sont également suivies comme l'incorporation de céréales dans l'aliment ou l'intégration de la concentration en CO2 dans la régulation de l'ambiance des bâtiments.

Avec le concours de ces éleveurs témoins, les experts avicoles des Chambres d’agriculture des Pays de la Loire conduisent des essais et collectent de références, des témoignages ou des astuces techniques. Leurs exploitations offrent des cadres propices aux formations des éleveurs ou futurs éleveurs, via notamment des visites d’élevage.

Réseau d’élevages porcins spécialisés : des références solides pour la filière porcine

Chaque année, les références technico-économiques (GTTT-GTE) sont complétées en Pays de la Loire par les données d’un réseau d’élevages porcins spécialisés (naisseurs-engraisseurs) disposant de plus ou moins de surface foncière. Cela permet de mesurer l’optimisation du lien au sol, mais aussi d’anticiper les effets de la conjoncture ou des réglementations changeantes, et de mesurer l’impact d’un investissement structurel sur le revenu des exploitations.

Des études thématiques sont également conduites à partir d’enquêtes ou de suivis. Les élevages sont choisis en fonction de la thématique étudiée, comme les innovations en matière d’économies d’énergie, d'alternatives aux antibiotiques ou d’épandage des effluents.

Tous ces travaux permettent aux éleveurs de mesurer la résistance et la durabilité de chaque système (données technico-économiques, indicateurs environnementaux, main-d’oeuvre…) et d’envisager les évolutions ou transformations à mettre en oeuvre. L’ensemble des résultats issus des enquêtes ou suivis sont ensuite diffusés largement lors des formations ou des journées à destination des éleveurs, des conseillers et des élèves (fiche, sites Internet…).

Publications

Amélioration après une année 2016 catastrophique

Une amélioration hétérogène des marchés en élevage. Un contexte plus porteur en productions végétales spécialisées mais un secteur toujours soumis aux...

Les chiffres clés de l'agriculture ligérienne en 2016 (données régionales et spécificités départementales).

Bulletins

des filières animales

Volaille

Ces résultats technico-économiques Grand Ouest sont pour les éleveurs le moyen de disposer des principaux indicateurs d'élevage, de l'indice de...

Cette brochure vise à donner les clés de maîtrise du biofilm se formant à l'intérieur des canalisations d'abreuvement des volailles de chair.

Porc

Les résultats 2017 sont chiffrés à système technique constant, à l’exception des rendements culturaux, en intégrant l’évolution des prix des matières...

Ce document synthétise l'Observatoire régional de l'agriculture biologique (ORAB) en Vendée sur les données 2016.