Vous êtes ici : Accueil > Etre acteur du territoire > Impulser une agriculture bas carbone

Impulser une agriculture bas carbone

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les fermes des Pays de la Loire s'engagent dans une agriculture à faible émission de carbone

L’agriculture est fondée sur les productions animales et végétales destinées à satisfaire les besoins alimentaires mais aussi les usages non alimentaires de notre société. Elle a donc besoin d'énergie dont les rejets contribuent à l'effet de serre et aux évolutions du climat. Les Pouvoirs publics ont initié plusieurs actions pour infléchir ces tendances et faire émerger des alternatives durables (objectifs Grenelle, 3x20, Facteur 4, Schéma régional air-climat-énergie, Plans climat-énergie territoriaux, etc.)... et les objectifs de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV). Les Chambres d'agriculture contribuent à leur mise en place et accompagnent les agriculteurs dans leurs pratiques et leurs changements de système.

1 ha de blé recycle 4 x plus de carbone qu'il n'en consomme.


 

L'agriculture et les consommations d'énergies

Productrice de vivant, l’agriculture est tributaire et  plus ou moins consommatrice d’énergies directes et indirectes, selon sa typologie. Dans un contexte de raréfaction des énergies fossiles et de tension sur le prix des matières, l’agriculture doit au quotidien s’adapter pour rester compétitive. Cela passe bien évidemment par la sobriété.

L'agriculture et les énergies renouvelables

Au-delà des économies d’énergies engagées par les exploitations, l'agriculture regorge de ressources énergétiques, en vue de satisfaire ses propres besoins mais également pour répondre aux besoins de notre société.

Agriculture, gaz à effet de serre et climat

L’agriculture, comme bon nombre d’activités anthropiques et économiques, est émettrice de gaz à effet de serre. Sa responsabilité dans les émissions de gaz à effet de serre (GES) à fort pouvoir de réchauffement global est avérée. Ces émissions sont majoritairement liées à la fermentation entérique et à l’usage d’intrants minéraux, et non à la consommation d'énergie.

Pour réduire ces émissions, des éléments chiffrés et factuels adaptés aux productions agricoles (agro-indicateurs obtenus par des études et travaux de recherche et développement) permettent d’anticiper les évolutions pour :

  • proposer des adaptations tactiques (dates de semis, choix de variétés spécifiques…)
  • soutenir des évolutions stratégique des systèmes de production (nouvelles productions, nouvelles rotations…)
  • avoir une réflexion sur l’accès à l’eau.

L’agriculture doit également faire valoir son rôle dans la séquestration de ces gaz au travers des prairies, des haies et autres éléments boisés qui piègent le carbone. Ce rôle d’atténuation de l’agriculture contrebalance en partie les émissions de gaz à effet de serre.

Agriculteurs et acteurs du territoire agissent pour la transition énergétique et le climat

Les Chambres d’agriculture ont vocation à accompagner les territoires pour réduire l’impact de l’agriculture sur les émissions de gaz à effet de serre, rendre les exploitations agricoles plus résilientes face au changement climatique et apporter des solutions au secteur agricole et à la société. 

En savoir plus l'accompagnement Climat-Carbone de la Chambre d'agriculture Pays de la Loire sur le site Terralto