Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Collectes de déchets plastiques en agriculture : bilan 2018 en Pays de la Loire

Collectes de déchets plastiques en agriculture : bilan 2018 en Pays de la Loire

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

12 000 tonnes de CO2 évitées en 2018 en Pays de la Loire : bravo les agriculteurs !

En Pays de la Loire, plusieurs réseaux de collecte co-existent : la CAVAC en Vendée, TERRENA, les Maraîchers Nantais, ainsi que le réseau coordonné par la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire regroupant les autres opérateurs de Maine-et-Loire, Sarthe, Mayenne et Loire-Atlantique.

Grâce à cette organisation, c’est plus de 15 000 tonnes de plastiques et d’emballages usagés qui ont été collectés en 2018 sur les Pays de la Loire par ADIVALOR, soit presque 20 % des volumes collectés au niveau national.

Des films plastiques qui pèsent lourd

Ce sont les films agricoles usagés qui pèsent le plus lourd dans la balance régionale. Ils représentent 12 000 tonnes, dont la moitié est collectée en Loire-Atlantique où le maraîchage, très utilisateur de films plastiques, est très présent : couverture de serres, petits tunnels, paillage.

Depuis le 1er janvier 2018, la Chine a fermé ses frontières aux importations de déchets plastiques en provenance du monde entier. Même si les plastiques agricoles français sont recyclés à 75 % en France, l’Europe exportait chaque année environ 6 millions de tonnes de plastique vers la Chine, essentiellement des films industriels et commerciaux. Ces derniers doivent désormais être recyclés en Europe, où la capacité de traitement est estimée à 1 million de tonnes par an.

Il y a donc un engorgement de films plastiques à recycler, avec pour conséquences :

  • Un effondrement des cours de reprise des films plastiques.
  • Des films de paillage usagés, les plus souillés, ne trouvant plus preneurs auprès des usines de recyclage, car plus compliqués et plus couteux à recycler que les films industriels et commerciaux.

Que deviennent les déchets une fois collectés ?

ADIVALOR, grâce à un réseau de plus de 110 partenaires pour la collecte et le recyclage au niveau national a réussi en 2017 à en valoriser près de 85 % : tubes et conduits pour le bâtiment et l’industrie, éléments de construction, sacs poubelles, raccords pour l’irrigation, ficelles éco-conçues, mobilier urbain, énergie. C’est plus de 60 000 tonnes de CO2 qui ont été ainsi évitées en 1 an !

Mais n’oublions pas, le meilleur déchet reste celui qui n’est pas produit !