Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > COVID-19 | Identification animale : continuité des missions

COVID-19 | Identification animale : continuité des missions

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La continuité d'activité de la Chambre d’agriculture Pays de la Loire sur l'identification est impérative, tout comme celle du GDS sur les éditions des ASDA.

Pour faire face au fonctionnement actuel de la Poste dans le contexte Covid-19, voici les adaptations possibles à mettre en œuvre. Elles concernent : 

  • La gestion des notifications de mouvements des bovins et des ovins caprins 
  • L’édition des passeports et leur envoi aux éleveurs 
  • La gestion des commandes des boucles 

Dans le contexte Covid-19 avec la fermeture des locaux de la Chambre d’agriculture au public, nous vous rappelons qu’une permanence de personnel de l’Etablissement de l’élevage (EdE) dans les locaux est maintenue pour assurer ces missions. Nous vous rappelons qu’il vous est demandé de ne pas vous déplacer dans nos sièges sans nous en avoir préalablement informés.

Gestion des notifications de mouvements 

  • Pour limiter le plus possible le problème des délais d’acheminement des notifications vers l’EdE il vous est recommandé de notifier par voie électronique. N’hésitez pas à nous contacter pour connaitre nos solutions informatiques.
  • Pour vous éleveurs notifiant par papier, l’utilisation des documents de notification cerfatés transmis à l’EdE reste une obligation y compris pendant la période de confinement Covid-19. En cas d’aggravation du fonctionnement de la poste ou si vous devez en urgence faire sortir un veau dont la notification de naissance n’a pas été envoyée ou n’est pas arrivée à l’EdE, vous pouvez appeler l’EdE pour transmettre par téléphone les éléments nécessaires à l’enregistrement en BDNI et à l’édition du passeport, éléments que vous devrez confirmer par l’envoi du document Cerfa à l’EdE.
  • Le délai de notification des mouvements de 7 jours reste la règle de base mais le respect de cette règle sera exclu du champ des contrôles ASP pour toute la durée de la période de confinement.

Gestion des passeports et ASDA

  • Les permanences organisées à l’EdE et le GDS ont notamment pour objectif de permettre d’éditer les passeports et ASDA deux fois par semaine et de vous les expédier.
  • Dans le cas où le Passeport et/ou l’ASDA ont été expédiés mais ne sont pas encore arrivés chez vous 48 h avant un départ programmé d’animaux (notamment les veaux laitiers), la solution d’urgence retenue est la suivante :
    • L’éleveur informe l’EdE des animaux concernés,
    • L’EdE vérifie que les animaux en question ont bien été notifiés en BDNI, il informe le GDS
    • Un pdf de votre ASDA vous est alors transmis par mail par le GDS. Il est à imprimer pour être remis au transporteur qui vient prendre les veaux, ce document suit le veau jusqu’à son arrivée dans l’élevage d’engraissement 
    • Si vous n’êtes pas équipé d’un ordinateur ou d’une imprimante, vous nous donnez le nom et les coordonnées de votre acheteur qui sera chargé d’imprimer l’ ASDA et de la fournir au transporteur avant l’enlèvement des veaux. 
    • Lorsque les passeports et ASDA de ces veaux arriveront chez vous alors que les veaux sont vendus, vous serez tenu de renvoyer ces passeports à l’EdE pour que l’EDE puisse les renvoyer à l’élevage de destination des veaux.

Commandes de boucles

  • A ce jour, les fabricants de boucles nous ont tous communiqué qu’ils étaient en mesure d’assurer la fabrication et l’expédition des boucles. Leur seule crainte pour le moment porte sur les délais d’acheminement des boucles vers les éleveurs du fait de la Poste .
  • Aussi il est recommandé de prendre de l’avance sur vos commandes de boucles de naissance pour ne pas risquer d’être en rupture de stock. 
  • Concernant les boucles de rebouclage, les délais de fourniture habituels ne pourront pas toujours être respectés.
  • La règle de 2 boucles présentes sur un animal en sortie d’élevage reste en vigueur pour ne pas risquer d’avoir des animaux sans aucune boucle à l’arrivée à l’abattoir ou dans l’élevage de destination. Si un animal n’a qu’une seule boucle à l’arrivée la procédure habituelle s’appliquera : boucle retrouvée dans le camion ou attestation par l’EdE que la boucle de remplacement avait été commandée par l’éleveur vendeur. *

Télécharger cette note au format PDF


Contact

Agriculteurs des Pays de la Loire, nos conseillers restent mobilisés pour vous répondre :

L'actu des pros